Ceija Stojka (1933 – 2013)
Une artiste rom dans le siècle

30,00

L’exposition à La maison rouge en 2018 réunit pour la première fois en France plus de cent cinquante œuvres de l’artiste rom Ceija Stojka, née en Autriche en 1933. Déportée à l’âge de dix ans, elle survit à la déportation dans trois camps de concentration, Auschwitz-Birkenau, Ravensbrück et Bergen-Belsen. C’est à cinquante-cinq ans, qu’elle rompt le silence et se lance dans un fantastique travail de mémoire, lequel donne naissance à plusieurs récits et à plus d’un millier d’œuvres, encres, gouaches et acryliques sur toile ou papier, alors qu’elle est autodidacte. L’ensemble de ce qu’elle laisse à sa mort en 2013, donne la sensation d’un grand journal sans chronologie, où peintures et écrits, s’entremêlent pour restituer les souvenirs cauchemardesques d’une enfant sur ce qu’on appelle « Samudaripen » ou génocide tsigane.

Co-édition La maison rouge – Fondation Antoine de Galbert, Paris – Fage Editions
Auteurs : Paula Aisemberg, Gerhard Baumgartner, Philippe Cyroulnik, Antoine de Galbert, Xavier Marchand, Patrick Williams
Date de parution : 2018
Édition bilingue français-anglais
22.0 x 27.5 cm
198 pages
150 illustrations
ISBN : 9782849754962